Le Blog Tuasmalou
Partage d'expérience par une maman

Bibliothèque

otites, comment les soulager

Personnages

Qu’elle soit interne, moyenne ou externe, l’otite est douloureuse, très douloureuse, voire insoutenable. Il convient de toujours prendre l’avis du médecin qui nous informera de l’état du tympan. Savoir si le tympan est perforé ou pas est primordial et c’est la raison pour laquelle même si on soupçonne une otite le(la) pharmacien-ne ne donnera rien, hormis des anti douleurs oraux, et encore! Il préférera qu’un diagnostique sûr soit posé, car une otite mal soignée peut affecter l’audition.
Vous êtes donc allés chez le pédiatre qui vous a prescrit les bons remèdes mais la douleur est toujours présente… Vous donneriez bien un anti-inflammatoire suivi d’un anti-douleur toutes les demi-heures, mais ça, IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS LE FAIRE! MÊME PAS LA NUIT! 😉 Que faire alors en attendant l’heure de la prise « légale »?
Voici quelques trucs qu’on peut utiliser sans modération :-)!

1. La compresse chaude.
Tout le monde a chez soit, dans son réfrigérateur un Cold/hot pack, non? Ah ben si ce n’est pas le cas, foncez vous en procurer un, voire deux! Les coldpack sont ces petits sacs remplis d’un gel bleu, qui dorment dans le congèl’ et qu’on ressort à chaque coup, entorse, bref chaque fois qu’il y a besoin d’appliquer du froid sur une partie du corps. Ils dorment au congèle’ car c’est plus rapide de les réchauffer que de le refroidir, tout simplement ;-). Pour le réchauffer, hop dans une casserole d’eau chaude (mais pas bouillante) quelques 5 minutes et hop sur l’oreille. C’est magique! (Attention à ne pas vous brûler en manipulant le coldpack, devenu hotpack! ;-)). Qu’il soit froid ou chaud, il faut toujours l’emballer dans son petit sac d’origine ou même parfois d’un linge supplémentaire. On le laisse autant de temps que nécessaire et on le réchauffe autant de fois que nécessaire.
2. Des compresses d’argile. Ah magique argile! Il faut vraiment en avoir chez soi et y penser! Quelles sont ses propriétés??? L’argile
Il y a donc trois sortes d’otites. L’interne, la moyenne et l’externe. Tout dépend de sa localisation dans l’oreille et donc des causes.
1.L’otite externe, aussi appelée otite du baigneur survient dans le conduit externe, généralement suite à la stagnation d’eau dans l’oreille. Il convient donc de bien sécher l’oreille et surtout d’apprendre à l’enfant à le faire. On met un doigt dans la serviette qu’on introduit dans l’oreille tout en penchant la tête sur le côté(côté par lequel l’eau pourra s’écouler. On attend de bien sentir l’eau coule… 🙂
2. L’otite moyenne. Elle fait généralement suite à un rhume. Même tout léger. C’est l’accumulation de « glaires » qui va créer une surpression derrière le (les) tympan(s). Aië! Aïe! Aïe! Pour l’éviter? Moucher l’enfant et lui apprendre à le faire seul et régulièrement. Et s’il ne le fait pas, bah on continuera à le faire, patiemment ;-).
3. Faire des rinçages avec du sérum physiologique.
4. L’otite interne. Alors j’avoue, je ne m’y connais pas 🙁 et 🙂 en même temps.Mais de manière générale, plus l’infection rentre dans le corps, plus on va se tourner vers un spécialiste… Donc là, go!!! Otite interne

Cependant, certains enfants semblent plus à même de développer des otites à répétition. Si c’est le cas de votre enfant, il serait bon d’en connaître la cause et d’agir en conséquence. Pour des problèmes de circulation de liquides dûs à des conduits auditifs particuliers, une visite chez l’ostéopathe peut être miraculeuse. Parfois des gestes simples comme sécher l’oreille ou moucher peuvent suffire… J’espère juste que vous trouverez le moyen de ne pas vivre trop régulièrement ces épisodes de grandes souffrances.
Et si vous avez envie de partager vos expériences d’épisodes otitiques, c’est tout simple! Alors à vos claviers! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *